INTRODUCTION sur le BOURBONNAIS

 

 

 

 

Le Bourbonnais... ce nom n'évoque sans doute pas grand chose pour la majorité des gens, tout au plus sa consonance leur rappelle-t-elle vaguement les Bourbons. Et pourtant, quelle histoire ! A partir d'un tout petit domaine situé au centre de la France, la famille des Bourbons a, en six siècles (du début du Xème au début du XVIème), réussi à créer un puissant duché qui n'avait rien à envier à un état indépendant, et à accéder aux plus hautes charges honorifiques. D'un espace initialement divisé en trois aires culturelles et politiques depuis l'Antiquité, les Sires puis Ducs de Bourbon, en étendant leurs possessions aux dépends de leurs voisins Auvergnats, Berrichons et Bourguignons, ont réussi à faire un ensemble unifié, à tel point qu'aujourd'hui encore, plus de deux siècles après la Révolution, ses habitants se sentent toujours Bourbonnais et sont désignés comme tels.

Correspondant actuellement à peu près au département de l'Allier et à l'arrondissement de St-Amand-Montrond dans le Cher, le Bourbonnais est une province discrète et souvent méconnue, malgré une histoire riche, et le fait qu'elle fut au début du XVIème siècle le plus puissant état féodal de France. Sans compter que les Ducs de Bourbon, bien des années après le rattachement de la province au Royaume, donnèrent huit rois à la France et règnent encore en Espagne.

Aujourd'hui le département de l'Allier, principal héritier de la province du Bourbonnais, est un département plutôt rural et effacé. Situé à l'écart des grands axes de communication malgré une position centrale, il souffre d'un déficit d'image. L'absence de grande agglomération (il y a trois villes moyennes, Moulins capitale administrative, Montluçon capitale industrielle et Vichy capitale touristique) est un handicap certain. De plus, l'identité même de son territoire et de ses habitants est mise à mal depuis son incorporation à une région administrative portant le nom d'une ancienne province voisine, l'Auvergne, en 1972 [mais en 2016 l'arrivée des nouvelles régions va rebattre les cartes, et le Bourbonnais aura la sienne à jouer]. Quant au territoire du nord-ouest, actuellement dans le Cher, il est noyé dans la région Centre et, isolé et peu peuplé, de plus en plus assimilé par le Berry. L'Allier doit trouver les moyens de s'affirmer économiquement et culturellement, mais sans métropole de taille suffisante et avec une démographie en déclin, son avenir n'est pas rose. D'autant que ses trois agglomérations, quand elles ne s'ignorent pas superbement, agissent plus souvent en rivales qu'en alliées. 

Ce relatif manque de dynamisme peut cependant devenir un atout : à l'heure où de plus en plus de personnes sont à la recherche d'un cadre de vie agréable, d'une nature préservée et de rapports humains authentiques, le territoire bourbonnais apparaît comme un îlot préservé, loin de la violence, de la pollution, et du rythme de vie effréné de la société actuelle. Alors n'hésitez pas à venir le visiter, vous pourriez décider d'y rester plus longtemps que prévu...

 

 

 

Accueil